Revécu émotionnel de naissance, pourquoi?



Dans mes consultations en thérapie crânio-sacrée, je vois souvent des parents qui viennent avec leur bébé pour des problèmes structurels: bébé a du mal à téter, il tourne la tête toujours du même côté, il a du mal à dormir, etc...

Généralement, les parents ne savent pas que ces problèmes peuvent être liés aussi aux émotions de bébé. Lorsque l'on travaille sur les zones du corps qui ont été plus sollicitées pendant la naissance il arrive souvent que le bébé exprime ces émotions au grand étonnement de ses parents.

L'expression de ces émotions, à condition d'être écoutée, entendue et reconnue, permet aux tensions du corps de s'estomper progressivement et aux parents d'entendre l'histoire telle que vécue par leur bébé. Les parents sont, bien sûr, souvent très émus (et moi aussi) de voir ce que bébé a traversé et du courage qu'il a manifesté pour arriver au bout de ce grand voyage qui peut être bien compliqué pour lui aussi, parfois.

Il y a d'autres façons d'amener bébé à vivre ce genre d'expérience en lui proposant directement un revécu émotionnel. Souvent, il suffit de poser les mains sur sa tête après avoir demandé aux parents de raconter leur version de sa naissance et le bébé va, spontanément, raconter sa part de l'histoire en montrant le trajet qu'il a parcouru et là où il a eu des difficultés.

Il faut parfois plusieurs rencontres pour que bébé arrive à bout de tout raconter, et l'on voit qu'à chaque fois, la charge émotionnelle devient moins intense.


A quoi cela sert-il?

Souvent, les papas (oui, surtout eux) hésitent à faire ce processus avec leur bébé car ils disent que cela ne sert à rien de le "faire re-passer par une épreuve difficile". En fait, le bébé va saisir toutes les occasions possibles de lâcher cette intensité émotionnelle, mais tant que l'on ne reconnaît pas ce qu'il vit, il ne va pas pouvoir s'en libérer. Au contraire, il ne se sentira pas entendu.

Tout comme nous, quand on vit une émotion qui nous submerge, le bébé peut, à un moment donné, perdre ses moyens, ne plus savoir quoi faire (n'oublions pas qu'il est aussi actif pendant le travail. Il doit tourner à plusieurs reprises dans le bassin, prendre des appuis etc...). Ce sentiment de ne pas pouvoir y arriver, nuancé de toutes sortes de vécus différents peut avoir un impact sur sa façon d'agir dans la vie plus tard et ce, jusqu'à l'âge adulte. Cela peut engendrer des limitations plus ou moins invalidantes tout au long de notre vie.

Certains bébés, pendant le travail de naissance, vont réagir en devenant

  • très agités, en se débattant, et n'y arrivant pas. Ils peuvent se dire "à quoi bon se débattre?" ou être continuellement en lutte dans la vie.

  • très passifs, en lâchant tout: "je n'y arriverai jamais"

  • très en colère: "venez m'aider!" ou, au contraire "pourquoi êtes-vous venus me chercher avec une ventouse, j'étais capable d'y arriver!"

  • etc...

Bien sûr, le vécu de bébé ne tient pas compte de la réalité de sa situation et de sa sécurité. Uniquement de son ressenti.

L'objectif de permettre au bébé de s'exprimer sur ce vécu est de lui permettre de transformer son vécu négatif, de porter un autre regard sur ce qui s'est passé. Une des premières choses importantes est de lui parler, de lui dire ce que l'on voit et, si nécessaire, de lui expliquer le contexte. Quand on est dans un vécu d'une émotion très forte, on perd cette capacité de réaliser la réalité. C'est pareil pour le bébé.

Le processus de revécu émotionnel de naissance permet ainsi à l'enfant de retrouver du pouvoir sur le processus et de faire le chemin de naissance comme c'était prévu, en possession de toutes ses capacités, petit à petit. Quand c'est réglé pour lui, il fera le passage en possession de tous ses moyens et sans émotion difficile.


Cette approche peut aussi permettre aux parents de résoudre un vécu pénible lors d'un accouchement plus médicalisé ou d'une césarienne où les choses ne se sont pas passées comme ils le souhaitaient. Souvent, c'est l'accueil de bébé qui a été tronqué car il demandait des soins, un contrôle, ou le temps que l'intervention se termine. Le revécu émotionnel de naissance permet aux parents de refaire cet accueil d'une façon plus douce, plus naturelle et au bébé d'être accueilli comme il se doit. Ce sont souvent des moments très intenses en séance.


Bien sûr, on ne peut pas changer l'histoire. Elle est ce qu'elle est. Par contre, on peut changer le regard que l'on porte sur cette histoire et cela aide tout le monde.

Cela permet aussi de mieux comprendre le comportement de bébé, ses pleurs (les pleurs émotionnels sont particuliers, souvent explosifs) et de mieux l'accompagner au quotidien. C'est d'ailleurs cet accompagnement régulier des parents qui va réellement permettre au bébé de surmonter les difficultés qui pourraient être induites par son vécu autour de sa naissance.





2,431 vues

©2018 comprendre-mon-bebe.com
 

  • Black Facebook Icon