top of page


Formation "Pleurs"

Ces pleurs qui viennent de si loin, comment les accompagner en consultation?

Prochaines dates


Pour les professionnels qui travaillent avec les bébés

quand? vendredi 29 (9h-17h) et samedi 30 (9h-13h30) septembre 2023

où? 2 rue des Lavoirs. 17350 Saint-Savinien

Sans titre-11.png




Les objectifs de cette formation

« De l’embryogénèse cérébrale du fœtus et du nourrisson à la position sociale de l’enfant dans les familles contemporaines d’ici ou d’ailleurs, la théorie de l’évolution revisitée par les neurosciences soulève aujourd’hui des interactions d’une infinie complexité entre patrimoine génétique et milieu extérieur, entre phénotype et génotype. » Bébé Sapiens (Drina Candilis-Huisman, Michel Dugnat)

 

Il est bon de se rappeler que les pleurs de bébé viennent de loin, de la nuit des temps. Ils viennent rejoindre les adultes qui les portent, qui prennent soin d’eux et donc aussi ceux qui les soignent.

Le bébé actuel est encore dans la même attente qu’un bébé de l’époque des cueilleurs-chasseurs, et le bébé sapiens, s’il veut survivre, doit faire ce qu’il faut pour ne pas être oublié dans le fond d’une « grotte » : il va se manifester par des cris produits pour nous être insupportables et que l’on puisse répondre à ses besoins. Mais ces cris peuvent aussi exprimer ce que le bébé ne peut dire autrement de ce qu’il vit, ressent, pressent en lui et autour de lui. 

S’approcher de cet univers et monde intérieur du bébé est aussi délicat que passionnant. 

Bon nombre de professionnels se questionnent dans leur pratique pour comprendre et accompagner autant les parents que le bébé face aux pleurs de celui-ci pendant la consultation ou pour accompagner au mieux les parents qui se posent des questions sur leur attitude ou sont submergés par les pleurs de leur bébé. 

Nous vous proposons deux jours pour penser ensemble et cheminer, notamment par l’expérience, vers une compréhension et un accompagnement ajusté au mieux de ces pleurs, dans le contexte de la consultation de thérapie manuelle. 

Nous nous appuierons sur ce que les neurosciences apportent sur le plan scientifique pour élargir les nos champs de compréhension. Ce cheminement autant individuel que collectif proposera des éclairages afin de mieux cerner cette attitude profondément humaine et fondamentale indispensable à toute approche clinique.

Ainsi, sur la base de l’expertise clinique de chacun et sur ces sources théoriques, nous traiterons ces questionnements :

« Que vit le bébé ? » 

« Que vit le thérapeute lui-même ? »

« Que vit le parent face à l’attitude du thérapeute lorsque le bébé pleure ? » Qu’en dit-il ? 

« Que faire, ou ne pas faire ? »

« Que dire, ou ne pas dire ? »

« Comment rejoindre chacun autour de cette problématique ? »

« Où en suis-je face à l’autre qui vient réveiller quelque chose en moi ? » « Je ne sais pas !/J’arrête ou je console… /Je sens… /Je peux ou ne peux pas poursuivre le soin…/Je pense…/Je vis mon émotion et… »

 

Cette proposition souhaite donc être, non pas théorique, mais bien clinique, expérimentale et réflexive. Les contenus s’appuieront sur des expériences corporelles et sensorielles des participants, ainsi que sur l’expertise de chacun. Des apports théorico-cliniques seront apportés au fil des échanges afin d’élargir les champs de compréhension. Il s’agira d’une mise en commun et mutualisation des expériences et connaissances de chacun. 

Cette formation se veut être une rencontre de l’autre mais aussi de ce que l’autre vient percuter en moi. Nous souhaitons affiner cette conscience, nous en approcher humblement et sensiblement. 

Il s’agira, à travers cette approche, de se prévenir de la tentation du paradigme d’un « tout efficient » afin d’affiner le sens clinique et de nous mettre en contact avec la vulnérabilité du bébé, des parents mais aussi du thérapeute pour en dévoiler les richesses et potentialités. 

 

« Porter attention à » sera le fil conducteur de ce travail de recherche et de réflexion collective.

 

Ce temps de formation se déroulera en deux journées, afin de prendre le temps de vivre et penser cette expérience ensemble. La deuxième journée étant consacrée à une élaboration-construction à partir des éléments clefs journée expérimentés et partagés la veille.

 

« Pour un humain, il est possible qu’une fois va suffire pour ne pas sombrer ! 

 

Modalités pratiques

Prix: 150 euros 

 

Organisation: Les modalités vous seront communiquées au moment de l'inscription

Inscription et informations: par mail auprès de Dominique Porret: dominiqueporret@comprendre-mon-bebe.com

 

Modalités de paiement: Envoyez un chèque à l'adresse qui vous sera communiquée lors de l'inscription.

Sans titre-12.png

Formatrices

Christiane David et Dominique Porret sont sages-femmes mais ont aussi d'autres cordes à leurs arcs.

Soutenues par leurs expériences respectives et variées, et soucieuses de transmission, elles vous proposent de cheminer dans votre propre vécu pour comprendre et surtout faire l'expérience, sentir l'impact des pleurs et de l'accueil que l'on peut leur faire.

Christiane a, dans un premier temps, travaillé comme psychomotricienne dans différents domaines, en pédopsychiatrie dans le service du Professeur D. HOUZEL, en Institut Médico Éducatif, en pouponnière sanitaire, en Centre d’Aide par le Travail, en service de gériatrie.

Intéressée par la périnatalité, elle est ensuite devenue sage-femme.  La physiologie a toujours été une de ses priorités, c’est comme ça qu’elle a participé à différents projets autour de la place de la physiologie dans l’accompagnement de la naissance, de la parentalité.  Elle créera une maison de naissance sur le bassin rennais.  Très passionnée par la notion d’attachement, elle a un Diplôme Universitaire « Observation clinique du bébé dans sa famille » selon la méthode d’Ester Bick.

Actuellement, elle offre des formations un peu partout en France et est très impliquée dans un projet en Tunisie.

Dominique, elle, a commencé par une formation d'institutrice primaire. Elle a gardé son souci pédagogique... Pour en savoir plus, cliquez sur son nom ou sa photo.

bottom of page