La mobilité des bébés, comment l'accompagner?



Les parents que je rencontre lors de mes consultations sont souvent étonnés lorsque je leur explique de ne pas prendre bébé sous les bras pour le déplacer... et puis, quand je leur en donne les raisons cela semble évident. Et pourtant, lorsque je les revois la fois suivante, ils refont exactement le même geste.

Il est facile de critiquer mais regardons un peu ce qui se passe. Depuis "toujours" les parents ont vu porter les bébés comme ça (dans notre culture) et il semble évident que c'est la bonne manière de faire. C'est devenu une "norme", ce qui ne veut pas dire que normal et physiologique sont compatibles (c'est vrai aussi pour l'accouchement!).


Seulement, on a fait beaucoup d'erreur dans l'éducation de l'enfant et celle-là en fait partie. Il y en a bien d'autres, qui, finalement, entravent le développement spontané de bébé. Or, chaque étape du développement est tributaire de la précédente.

Peut-être que du temps de vos grands-parents, les enfants avaient aussi une vie différente, beaucoup plus active, courir dans la nature, construire des cabanes, aider à la ferme ou à la maison dans des tâches assez rudes. Ces activités avaient sans doute aussi une fonction de rattrapage des "erreurs" par ignorance faites dans la façon de s'occuper d'un bébé ou d'un tout petit.


Aujourd'hui, on en sait pas mal plus sur le développement du cerveau, les capacités neuronales, la plasticité cérébrale, la motricité, les réflexes archaïques, etc....

Il est donc des attitudes, plutôt que des gestes pour accompagner ce développement de bébé depuis le tout début. Il faut bien comprendre que ce développement ne commence pas à la naissance, mais bien pendant la grossesse. Bébé bouge, développe ses compétences, au fur et à mesure de la grossesse et va se trouver confronté, à la naissance à un élément majeur qui va le faire régresser: la pesanteur. Avant la naissance, dans le liquide amniotique, le bébé peut faire certaines mouvements qui deviendront impossibles une fois soumis à l'attraction terrestre.


Alors que certains réflexes sont connus et vérifiés à la naissance (le Moro, la marche automatique, la succion, le fouissement, les points cardinaux), il en existe en fait beaucoup d'autres qui ont leur rôle à jouer tant dans la naissance que pour l'allaitement et ensuite pour chaque étape du développement de bébé.


Dans cette vidéo, Marie Panier, ostéopathe rappelle bien l'importance de ces réflexes et, surtout, de l'importance de l'utilisation de chaque réflexes et ensuite son intégration, l'un après l'autre, dans un rôle bien précis.


Je vous propose aussi, ci-dessous, une vidéo qui montre différents bébés progresser depuis la naissance dans le développement des mouvements. Il y a une partie manquante, celle où bébé se retourne d'abord du dos sur le ventre, puis du ventre sur le dos (la plupart du temps). Ceci se produit en général quand le bébé arrive bien à remonter ses pieds pour les attraper.


Si vous voyez qu'une étape est difficile pour bébé, il faut parfois vérifier qu'il n'a pas de restriction dans son corps, notamment au niveau du cou, mais cela peut être n'importe où dans le corps. Vérifier aussi que les réflexes archaïques sont bien intégrés et/ ou que bébé n'a pas de freins buccaux restrictifs.






0 vue

©2018 comprendre-mon-bebe.com
 

  • Black Facebook Icon