Comment éviter ou s'occuper de la plagiocéphalie (tête plate)?





La plagiocéphalie n'est pas seulement un problème esthétique.

Elle peut être due à d'autres facteurs que la position sur le dos que l'on préconise pour coucher les bébés. En effet, elle peut être liée à des tensions dans le dos ou la nuque du bébé, dont l'origine est une position particulière dans le ventre de maman, ou pendant la naissance, ou elle peut aussi s'installer parce que bébé s'installe dans une position qui lui fait tourner la tête plutôt d'un côté que de l'autre.


La plagiocéphalie n'est pas liée au développement du cerveau. Cependant, elle entraîne une modification de l'apparence du bébé et peut impacter la forme de son crâne et de son visage. La plagiocéphalie peut aussi avoir des conséquences comme:

  • l'asymétrie du visage

  • des problèmes visuels, auditifs

  • une déformation de la mâchoire, des problèmes dentaires

  • des problèmes de succion, et d'alimentation, mais aussi un retard dans l'apprentissage de la marche et du langage

  • un risque plus élevé de scoliose.


Quels sont les moyens de prévenir la plagiocéphalie?

Tout d'abord, observer bébé. Se met-il dans une position particulière: en virgule, la tête tournée toujours du même côté, en position "tordue" pendant l'allaitement, en hyperextension (arqué vers l'arrière), etc...?

  • Si vous observez cela, il est conseillé de vérifier avec un thérapeute crânio-sacré ou un ostéopathe qu'il n'y a pas de tensions qui peuvent gêner bébé.

  • Dans tous les cas, il est essentiel de permettre la plus grande mobilité possible à la tête de bébé. Cela signifie de le placer dans des positions différentes tout au long de la journée, le portage en écharpe étant un bon moyen de ne pas le laisser tout le temps couché sur le dos.

La position sur le dos n'est pas du tout "naturelle" pour un bébé. Celui-ci est resté pendant toute la grossesse en "petite boule" dans votre ventre, de plus en plus serré. Quand il sort de l'utérus protecteur, il se retrouve, en quelque sorte, écrasé par la pesanteur qui le plaque sur le plan où on le dépose.


Le bébé a donc besoin de

  • se retrouver le plus souvent possible dans une position confortable qui ressemble à celle qu'il avait en fin de grossesse et c'est souvent dans vos bras, qu'il peut "chercher" la position dans laquelle il sera le mieux. (Donc, c'est normal que bébé pleure s'il est couché sur un plan dur et qu'il se calme quand vous le prenez dans les bras. Ce n'est pas un caprice et vous ne risquez pas qu'il "s'habitue" aux bras... il en a besoin!)

  • Ne pas rester longtemps sur le dos sur une surface dure. L'idéal est de changer les positions en s'assurant que la tête de bébé ne se tourne pas toujours du même côté.

Bien sûr, quand il dort, privilégiez la position sur le dos. Selon le Dr Thierry Marck, la position sur le côté, est à utiliser aussi en alternance surtout le premier mois, à condition que le bébé ne puisse pas se tourner sur le ventre.

Et cette position sur le ventre, est aussi importante à proposer à bébé, mais jamais pour dormir (à cause du risque de mort subite qui est augmenté dans cette position)(Il existe cependant aussi, pour les bébés qui ne peuvent dormir que sur le ventre des matelas spéciaux, en filet, qui n'entravent pas leur respiration). Le plus simple est souvent de commencer à le placer sur le ventre, sur vous, quand vous êtes allongé sur le dos et que bébé est éveillé.


Il faut également éviter de laisser dormir bébé avec ces accessoires de puériculture pourtant vantés par les magasins, tels que:

  • les coussins anti-tête plate (qui calent la tête de bébé)

  • les cocons de positionnement

  • les coussins d'allaitement utilisés pour laisser dormir bébé

  • les transats, maxi-cosy, etc...

Bref éviter tout ce qui va coincer la tête de bébé dans une seule position, même si cela a l'air confortable.


Pensez aussi à modifier la position de bébé s'il est attiré par une lumière, une fenêtre, un mobile, sa maman en cododo, qui limiteraient le sujet "attirant" à un seul côté. Si vous ne pouvez déplacer le lit/parc, changez bébé de côté en mettant les pieds à la place de la tête et en attirant ainsi son regard dans une autre direction.


Si une modification de la forme du crâne de bébé s'est installée, il est important de vérifier, en thérapie crânio-sacrée ou en ostéopathie, que la mobilité des os de son crâne est bien présente. Quand bébé se mettra à ramper et/ou marcher à quatre pattes, et les mouvements en alternance de ses membres, cette mobilité permettra aux os de son crâne de mieux prendre leur place.


Pour terminer, je ne peux que vous inviter à être vigilant et à ne pas tarder à consulter, même si votre médecin, pédiatre, voire ostéopathe (tous ne sont pas sensibilisés à la situation) banalise la situation. Il est préférable d'intervenir dans les cinq premiers mois de la vie de bébé pour ne pas avoir ensuite à recourir à des traitements plus invasifs. Ecoutez votre coeur de parents. Je vois souvent des parents qui ont bataillé pour que certains professionnels s'intéressent à la situation de leur bébé et ces parents avaient raison.








©2018 comprendre-mon-bebe.com
 

  • Black Facebook Icon