Pourquoi des tensions à la naissance? 2- Le cordon enroulé (parfois)




Comme mentionné dans le premier article sur ce sujet, bien des événements vécus pendant sa naissance peuvent entraîner des émotions et des tensions dans le corps de bébé.

Voici une autre raison qui peut provoquer un tel vécu: le cordon.

Le cordon autour du cou (dit "circulaire") est beaucoup plus fréquent que les gens l'imaginent. Et, parfois, c'est autour du corps de bébé que le cordon est enroulé ou les deux. En effet, la plupart du temps, le cordon ne sera pas gênant pour le bébé pendant la naissance.

La nature a bien prévu les choses, la gelée de Wharton qui constitue le cordon, autour des vaisseaux sanguins, protège très bien ceux-ci des compressions extérieures. Mais quand même, une petite compression peut entraîner, chez le bébé, une sensation désagréable de manquer d'oxygène. Même si son corps physique est "prévu" pour cela, il peut ne pas le savoir et avoir peur.

Par contre, lorsque le cordon peut être gênant pour bébé, on assiste souvent à des accouchements dont le début est lent, de longues périodes de latence, par exemple, où les contractions commencent, ne s'arrêtent pas vraiment, mais ne progressent pas non plus. Ce n'est pas du "travail actif", mais tout juste. Assez pour empêcher maman de se reposer, mais pas assez pour faire avancer la dilatation du col. Bébé semble se protéger d'un travail trop longtemps à être serré par son cordon pendant les contractions. Lui, il sait.

Puis, tout d'un coup, le travail s'intensifie et le bébé arrive assez rapidement, le cordon serré autour du cou, et/ou du corps mais il récupère très vite. Le fait d'être descendu rapidement l'a secoué, mais pas longtemps. N'empêche, cela ajoute souvent à son stress de naître. Il s'agit, du point de vue émotionnel d'une mise en danger à laquelle il doit faire face.


Ce sont aussi ces aspects-là qu'il faut reconnaître au bébé. Qu'il soit en bonne santé, c'est merveilleux, mais il faut aussi s'occuper de ses émotions de naissance. Souvent elles vont se manifester soit par des pleurs, soit par des tensions physiques, et, souvent, les deux. Ce qui est vécu est vécu, on ne peut rien y changer, mais comprendre comment bébé a réagi, le reconnaître dans ses difficultés et l'aider à les transcender en lui permettant de retrouver du pouvoir sur le processus qui a été difficile est un véritable cadeau que l'on peut faire au bébé.

C'est un accompagnement de tous les jours. Quand bébé va rencontrer cette émotion difficile pour lui, il va partir tout de suite dans des pleurs intenses, qui semblent disproportionnés par rapport à ce qui se passe. Les parents disent souvent: "je ne comprends pas pourquoi". Quand vous voyez cela chez votre bébé, c'est que sa difficulté est très probablement d'ordre émotionnel et il a besoin de vous pour l'aider à passer au travers.

Oubliez les "arrête de le porter dans les bras, tu vas en faire un enfant gâté". Votre bébé a BESOIN de vous dans ces moments-là.

©2018 comprendre-mon-bebe.com
 

  • Black Facebook Icon