Commencer la diversification avant 6 mois, une fausse bonne idée?



Ce qui m'interpelle depuis quelques temps, c'est le nombre de bébés à qui on commence à donner des légumes et des fruits avant 6 mois en invoquant un reflux ou un manque de prise de poids. Mais avant 6 mois, c'est trop tôt et nous allons voir ensemble pourquoi. Si bébé a du reflux ou ne prend pas suffisamment de poids il est important de bien vérifier qu'il n'y a pas de dysfonction de la mobilité linguale (dont les freins restrictifs buccaux) et/ou des tensions dans la nuque, le dos ou au niveau du crâne de bébé.


Le développement du bébé suit une évolution bien orchestrée en fonction de ses besoins.

Commençons dans sa bouche.

Le larynx du bébé est positionné beaucoup plus haut (au niveau de la première vertèbre cervicale) que celui de l'adulte (au niveau de la 4ème vertèbre). Il va descendre progressivement vers l'âge de 6 à 9 mois.



Ceci est ainsi fait pour que bébé puisse déglutir et respirer sans faire de fausse route quand il tète. Comme il est prévu qu'il n'avale que du liquide, il va avoir très vite un réflexe nauséeux si quelque chose se retrouve dans sa bouche. En grandissant ce réflexe va progressivement se manifester de plus en plus en arrière de langue. Il est là pour empêcher d'avaler quelque chose qui pourrait être dangereux. Il est donc bien utile, et ce tout au long de la vie.

Avant 6 mois, le bébé utilise certains réflexes pour lui permettre de boire le lait (réflexe de succion, rooting réflex, réflexe nauséeux, déglutition). L'intégration de ces réflexes suit une organisation bien orchestrée. Tout cela va évoluer avec le temps et à un certain rythme que l'on ne peut pas modifier.... C'est la physiologie!


Donc, mettre de la nourriture solide dans la bouche d'un bébé dont le corps n'est pas prêt risque, d'une part d'entraîner des mouvements de langue inadéquats, obligeant les parents à racler le contenu de la cuiller contre la mâchoire supérieure, alors que bébé repousse la cuiller et son contenu avec sa langue parce qu'il tète la cuiller. La langue n'est pas prête à ce moment-là à faire les mouvements pour avaler correctement autre chose que du lait. Et, d'autre part, cela augmente le risque de fausse route puisque la langue n'est pas prête à faire avancer le bol alimentaire dans la bouche.

Voici une petite démonstration de ce qui arrive quand bébé n'est pas prêt. De plus, on voit ici que les bébés sont nourris couchés. On peut imaginer que ce n'est pas du tout confortable pour bien déglutir.



Et ceci a d'autres conséquences: la digestion commence dans la bouche. Les messages envoyés au cerveau ne sont pas corrects. La production de salive active d'autres réactions hormonales qui vont préparer la digestion et l'absorption des nutriments (Dr Steven Lin). Si cette production de salive n'est pas bien activée parce que le bébé n'utilise pas adéquatement sa langue, la digestion commence mal. Et c'est comme cela que tout le processus peut être encore plus perturbé. D'où des risques de reflux, de coliques, d'air avalé, etc... sans compter le fait que tout cela perturbe le microbiote du bébé.


Pour commencer la diversification alimentaire, on devrait peut-être commencer par changer de vocabulaire et parler de découverte alimentaire. En effet, le lait reste l'aliment principal pour bébé jusqu'à l'âge d'un an. L'idéal est le lait maternel, mais il en est de même du lait artificiel.

Cela nous amène à envisager une séquence plus physiologique de l'alimentation d'un bébé d'environ 6 mois. En effet, la diversification alimentaire devrait commencer par une découverte au rythme de l'enfant. Pour permettre cette découverte, bébé doit pouvoir se tenir assis et tourner librement la tête. Cette découverte commence par pouvoir toucher, tâter, manipuler et parfois, mettre dans la bouche. Il n'y a pas d'urgence. Mais, pour cela, il faut commencer le repas par le lait et non l'inverse. Les autres aliments solides seront introduits d'abord pour que bébé puisse les toucher, les explorer, explorer les textures, etc....


N'oublions pas non plus que l'on peut donner des liquides à bébé autrement qu'avec un biberon. A partir d'environ 5 mois un bébé peut boire à la paille. Il existe aussi différents gobelets qui permettent à bébé de boire sans avoir besoin d'un biberon.


Et rappelons que, normalement, bébé a bu du lait avant les solides et qu'il n'a pas besoin de boire de l'eau en plus. Si la maman allaite, le fait de donner de l'eau au bébé va contribuer à un risque de baisse de la lactation qui est à prendre en considération.









7,688 vues0 commentaire